Certaines vérités, que l'on juge absolues, sont le résultat d'un manque de connaissance ou d'un manque d'ouverture qui nous empêche de voir autre chose que ce que nous voulons bien voir.