Cartes virtuelles

Envoyez les plus jolies cartes virtuelles gratuites et personnalisées par email, SMS, facebook ou whatsapp.

Tu as ensoleillé ma vie
Bon mercredi
Je me souviens de ton...
Le rire est une poussière...
Comment ça va ? Bon...
Quelques fleurs pour...
Argent dans les cheveux, or...
Surprise ! Bon...
La vie est comme un arc en...
Bon mercredi
Bon mercredi
Le secret pour apprécier...
Bon mercredi
Tu t'es réveillé(e) ce...
Carte virtuelle animée
Tu es la star du jour ! Je...
Carte virtuelle animée
Bon anniversaire
Tu es une personne...
Bon mercredi
Je profite que tu sois...
Bonne Fête des Mères
Vieillir est encorele...
Coucou
Carte virtuelle animée
Bonne fête ! Aujourd'hui...
Carte virtuelle animée
Le nez en l'air, les mains...
Joyeux anniversaire et gros...
Débute la journée avec un...
Mille et une fleurs de...
Un petit câlin ça fait...
Colis de bisous
Bon anniversaire et bonne...
Faire ce que tu aimes,...
Bonne journée bisous
Joyeux anniversaire
Malgré cette période...
Joyeux anniversaire. Que...
Joyeux anniversaire. Que...
Carte virtuelle animée
Bonjour ! Voici quelques...
Bon mercredi sous la pluie
Ce ne sont pas les années...
Carte virtuelle animée
Au plaisir de dire bonne...

Qu'est ce qu'une carte virtuelle ?

Une carte virtuelle est aussi appellé ecard ou e-card ou encore carte électronique, la cybercarte est la version moderne de la carte postale qui est un morceau de papier ou de carton rectangulaire sur lequel on inscrit un court message à envoyer par la poste, le plus souvent sans enveloppe. Les cartes postales modernes ont généralement une photo ou une image sur un côté de la carte et un espace pour écrire l’adresse et le court message sur l’autre côté. Il existe plusieurs variations, telles que les cartes postales en bois, en cuivre et en noix de coco provenant d’îles tropicales. Traditionnellement, envoyer une carte postale à partir du lieu de ses vacances permet de garder le contact avec ses proches en dépit de la distance géographique. Cela permet également de communiquer de manière positive avec les personnes qui nous sont chères : il suffit de quelques phrases pour souligner la beauté des paysages, le calme et les bienfaits du beau temps. La conception des cartes postales a évolué depuis les premiers temps et beaucoup préfèrent aujourd’hui envoyer des cartes individualisées qui apportent une touche personnelle ou y ajoutent un certain sentiment ou une émotion.

L’essor de la carte postale

À son arrivée en Europe vers la fin du XIXe siècle, la carte postale ne jouait pas encore le rôle de porteur de bonnes nouvelles pour les voyageurs. Elle était simplement utilisée pour envoyer rapidement et à moindre coût un message. Son prix était en effet plus bas que celui d’une lettre traditionnelle. De ce fait, elle jouait le même rôle au début du 20e siècle que celui d'un SMS échangé entre proches d’aujourd’hui. On pouvait s’en servir pour rassurer les proches lors d'un voyage, organiser un rendez-vous, recevoir des informations sur les événements de la vie courante. Durant la Première Guerre mondiale, la carte postale était également très utilisée comme un moyen de communication entre les soldats et leur famille. Dès leur apparition, les cartes postales ont permis de faire découvrir des illustrations de tous types : des bâtiments et des paysages extraordinaires, ainsi que des scènes de la vie quotidienne, des ruelles urbaines peuplées de marchands et d’artisans, et même des faits d’actualité tels qu’une inondation extraordinaire ou un accident de chemin de fer... Presque tous les sujets imaginables ont été à un moment donné représentés sur une carte postale. La grande variété des sujets est le résultat de l’usage social pour lequel les cartes ont été conçues. Aujourd’hui, les cartes postales antiques sont de véritables trésors pour témoigner des modes de vie du passé. Elles permettent de redécouvrir ce que furent nos villes et nos villages, il y a de cela 100 ou 50 ans. Elles restent la forme de souvenir la plus populaire auprès des voyageurs, ainsi que le moyen de communication le plus économique, tant sur le plan personnels que professionnelle.

La genèse de la carte postale

Il est difficile de retracer les origines de la carte postale, car elle n’a pas simplement été inventée, elle a plutôt évolué. Son histoire est inévitablement liée au développement du service postal, mais elle a aussi connu des innovations en matière d’impression, de photographie, des propositions audacieuses, etc. Les collectionneurs répartissent l’histoire des cartes postales en plusieurs époques. Ils utilisent les caractéristiques générales de la carte pour l’attribuer à une période. La taille et la conception de la carte, la technologie d’impression et le papier utilisées, ainsi que la formulation du texte qui apparaît sur la carte, sont autant d’indices qui permettent de dater les cartes individuelles.

De 1840 à 1864

Depuis les débuts des services postaux, des cartes avec des messages ont été créées et postées sporadiquement par des particuliers. La plus ancienne carte postale connue était un dessin peint à la main sur une carte créée par l’écrivain Théodore Hook. Hook s’était fait envoyer cette carte, portant un timbre noir d’un penny, en 1840 depuis la ville de Fulham (une partie de Londres). On pense qu’il l’a probablement envoyé pour faire une blague au service postal, puisque l’image était une caricature des travailleurs de la poste. En 2002, la carte postale de Théodore Hook s’est vendue pour un montant record de 31 750 livres. Aux États-Unis, c’est une carte portant le cachet de la poste et une publicité imprimée qui a lancé la tradition d’envoyer une image ou une carte vierge contenant un message par la poste, au tarif d’une lettre, en décembre 1848. La première carte produite commercialement a été créée en 1861 par John P. Charlton de Philadelphie. Il a breveté une carte postale privée et en a vendu les droits à Hymen Lipman, dont les cartes postales, avec une bordure décorée, ont été commercialisées sous le nom de « Lipman's Postal Card ». Bien que le gouvernement américain ait autorisé l’impression privée de cartes dès février 1861, elles n’ont guère servi jusqu’en 1870, date à laquelle des expériences ont été menées sur leur viabilité commerciale.

Les premières cartes postales et cartes postales privées (de 1865 à 1880)

C’est en 1865 qu’un fonctionnaire de la poste prussienne, le Dr Heinrich von Stephan, a proposé pour la première fois une « feuille de courrier ouverte » faite de papier rigide. Il proposa qu’une face soit réservée à l’adresse du destinataire et l’autre à un bref message. Sa proposition fut radicalement rejetée, car les fonctionnaires ne pensaient pas que quiconque renoncerait volontairement à sa vie privée. En octobre 1869, la poste d’Autriche-Hongrie accepta une proposition similaire et 3 millions de cartes furent postées au cours des 3 premiers mois. Avec le déclenchement de la guerre franco-prussienne en juillet 1870, le gouvernement de la Confédération nord-allemande décida de suivre le conseil du Dr Emanuel Herrmann et achemina les lettres des soldats vers leurs familles à peu de frais. La période de 1870 à 1874 a été marquée par le début de l’émission de timbres-poste dans un grand nombre de pays.
  • En 1870, le pays du Bade, la Bavière, la Grande-Bretagne, le Luxembourg et la Suisse se sont joints à la Confédération nord-allemande.
  • En 1871, la Belgique, le Canada, le Danemark, la Finlande, les Pays-Bas, la Norvège et la Suède ont introduit leurs propres services postaux.
  • L’Algérie, le Chili, la France et la Russie ont suivi le mouvement en 1872.
  • Le Japon, la Roumanie, la Serbie, l’Espagne et les États-Unis s’y sont également mis au cours de la période 1873-1874.
Beaucoup de ces envois postaux incluaient de petites images du même côté que l’affranchissement. Les cartes postales ont commencé à être envoyées au niveau international après le premier Congrès de l’Union postale générale, qui s’est réuni à Berne, en Suisse, en octobre 1874 et le Traité de Berne fut ensuite ratifié aux États-Unis en 1875. C’est au Camp Conlie, en France, que Léon Besnardeau (1829-1914) créa en 1870 la première carte postale imprimée connue, avec une image sur un côté. Conlie était un camp d’entraînement pour les soldats pendant la guerre franco-prussienne. Un dessin lithographié était imprimé sur les cartes. C’était une représentation d’images emblématiques de piles d’armes de part et d’autre d’un rouleau surmonté des armes du duché de Bretagne et de l’inscription « Guerre de 1870. Camp Conlie. Souvenir de la Défense nationale. Armée de Bretagne ». Bien que ce soient certainement les premières cartes postales illustrées connues, il n’y avait pas de place pour les timbres et aucune preuve ne certifie qu’elles aient toujours été postées sans enveloppe.
  • L’année suivante (1871), la première carte postale connue dans laquelle l’image servait de souvenir a été envoyée de Vienne.
  • La première carte publicitaire est apparue en 1872 en Grande-Bretagne et la première carte allemande en 1874.
  • Les cartes publicitaires privées ont commencé à apparaître aux États-Unis vers 1873, et bénéficiaient d’un tarif postal spécial d’un cent.
  • Des cartes privées inspirées de la carte de Lipman ont également été produites en même temps que la carte postale du gouvernement américain en 1873. Le dos de ces cartes privées portait les inscriptions « Carte de correspondance », « Carte postale » ou « Carte souvenir » et nécessitait un frais de port de deux cents si on y inscrivait un message.

L’âge d’or des cartes postales (de 1890 à 1915)

Au cours des années 1880, le nombre de cartes présentant des images a considérablement augmenté. Les images de la tour Eiffel nouvellement construite en 1889 et 1890 ont donné une impulsion à la carte postale, conduisant à ce que l’on appelle « l’âge d’or » de la carte postale. Cet âge d’or a commencé un peu plus tôt en Europe qu’aux États-Unis, probablement en raison de la dépression des années 1890. L’Exposition universelle de Chicago de 1893 a néanmoins enthousiasmé de nombreux participants avec sa gamme de timbres « Souvenir officiel », qui a popularisé l’idée de la carte postale. Le terrain était désormais prêt pour l’essor de l’industrie privée de la carte postale. C’est ce qui s’est produit en mai 1898 lorsque le gouvernement américain a modifié le tarif postal des cartes privées, passant de deux cents à un cent. De 1905 à 1915, l’âge d’or des cartes postales fut le résultat d’une convergence de facteurs sociaux, économiques et gouvernementaux aux États-Unis : la demande de cartes a augmenté, les restrictions gouvernementales sur la production se sont assouplies et les progrès technologiques (photographie, impression et production de masse) ont permis le boom. De plus, l’expansion de la distribution gratuite en milieu rural a permis de faire parvenir le courrier à un plus grand nombre de foyers américains. Des milliards de cartes ont ainsi été postées pendant l’âge d’or, dont près d’un milliard par an aux États-Unis de 1905 à 1915, et 7 milliards dans le monde entier en 1905. Malgré des années de succès, les forces économiques et gouvernementales allaient finalement marquer la fin de l’âge d’or. L’apogée se situe entre 1907 et 1910. En 1909, les éditeurs américains ont exercé avec succès des pressions pour imposer des frais de douane sur les importations allemandes. Les effets de ces frais ont eu un grand impact et les hostilités croissantes en Europe ont rendu l’importation de cartes et d’encre aux États-Unis plus difficile. La fantaisie a peut-être aussi tout simplement suivi son cours naturel. Si la guerre a perturbé les efforts de production en Europe, la production de cartes postales ne s’est pas complètement arrêtée. Les cartes étaient toujours utiles pour faire de la propagande et pour remonter le moral des soldats.

Après la Première Guerre mondiale (de 1918 à aujourd’hui)

Après la guerre, la production de cartes postales a continué, bien que dans des styles différents de ceux d’avant. La demande de cartes postales a diminué, notamment en raison de l’apparition de nouvelles formes de communication de l’époque (téléphone), mais il y avait toujours un besoin de cartes postales, que l’on surnommait « le téléphone du pauvre ». Les goûts ayant évolué, les éditeurs ont commencé à se concentrer sur les vues panoramiques, l’humour et la mode. Elles nécessitaient moins d’encre et étaient produites selon des normes moins strictes que celles des cartes allemandes. Elles ont ensuite été remplacées par des cartes postales « lin » dans les années 1930 et 1940, qui utilisaient un procédé d’impression popularisé par Curt Teich. La série Union Oil a débuté en 1939, lançant l’ère des cartes photochromes, et s’est accélérée vers 1950. Ces cartes postales brillantes et colorées sont celles qu'on rencontre le plus aujourd’hui. Depuis les débuts de l’impression de qualité, ce sont les meilleures reproductions et les collectionneurs s’y intéressent particulièrement. De plus, malgré l’augmentation des tarifs postaux, la popularité des cartes postales continue d’augmenter. Même la carte de vœux fait un grand retour. Bien qu’elle soit généralement considérée comme une reproduction de vieilles cartes, de nouvelles versions très originales sont de plus en plus produites.

Le déclin de la carte postale

Depuis les années 1920, la qualité des productions des cartes postales a commencé à être moins bonne. Les éditeurs choisissaient des procédés et des matériaux de piètre qualité dans un souci de rentabilité et privilégiaient la diffusion de panoramas généraux, sans caractère, mais aussi plus rapidement désuets, aux dépens de représentations plus travaillées. La créativité inépuisable de certains éditeurs et illustrateurs n’a cependant pas permis, surtout après 1918, de freiner un mouvement de fond lié à la mutation des modes de vie. La carte postale, en perpétuel déclin quantitatif, a fini par disparaître de la vie quotidienne. Elle a laissé la place à de nouvelles formes de communication (le téléphone dans un premier temps, et le courrier par la suite) et de nouvelles pratiques de l’image, dans un premier temps avec le passage à la photographie amateur, puis à la photographie numérique et aux pièces jointes. Dans ce long déclin, on peut distinguer deux grandes phases :
  • La période dite « semi-moderne » (de 1918 à 1975) caractérisée par popularisation des nouveaux modes de communications (téléphone, courrier, photographie, etc.).
  • La période dite « moderne » (de 1975 à nos jours) caractérisée par l’avènement d’internet et des réseaux sociaux.

La période dite « semi-moderne

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, une première phase de déclin de la carte postale s’amorce. Cette situation est causée par plusieurs événements :
  • La photographie fait son apparition dans la presse et la carte postale événementielle devient moins pertinente.
  • Le secteur des transports automobiles se développe : la production automobile connaît une croissance rapide. Les touristes se déplacent désormais en voiture, jouissent d’une plus grande autonomie et s’éloignent davantage des lieux touristiques où les cartes postales abondent.
  • Les appareils photo apparaissent et deviennent plus maniables et plus abordables : les touristes ne les utilisent pas encore de manière intensive et la concurrence ne viendra que peu de temps après.
  • La radio fait son apparition et réalise ses premières émissions publiques en 1921 : en raison de la circulation plus rapide des nouvelles, la carte postale perd davantage sa fonction informative.

La période dite « moderne »

Si vous repensez aux vacances de votre enfance, vous vous souvenez peut-être de l’omniprésente carte postale. Ces morceaux de carte, le plus souvent imprimés avec une belle photo brillante de l’endroit visité, servaient à informer la famille, les amis et les collègues des bons moments passés. En la comparant aux modes de communication actuelle, vous vous rendrez compte que vous n’avez probablement pas écrit et envoyé de carte postale depuis des années. Cela n’est peut-être pas surprenant étant donné l’essor astronomique des médias sociaux dans notre vie quotidienne.

Comment envoyer une carte virtuelle sur facebook ?

L’influence des médias sociaux se retrouve dans de nombreux aspects de notre vie, du besoin de toujours informer les gens sur ce que nous faisons au besoin de simplement voir ce que font les autres. Si les cartes postales peuvent encore constituer de beaux souvenirs pour les touristes, il est probable qu’elles seront simplement rapportées à la maison pour être placées dans un album ou montrées quelque part. L’objectif initial des cartes postales, qui est de montrer aux gens où l’on se trouve, a été rendu presque inutile à l’ère de la publication instantanée.

Les médias sociaux ont pris le pas sur l’industrie de la carte postale.

Les smartphones étant généralement équipés d’un appareil photo capable de prendre de belles photos de vacances, les gens partagent donc directement leurs nouvelles sur Facebook ou Instagram. C’est plus pratique, car il permet une interaction instantanée entre les familles et les amis. Les habitudes de voyage des gens ont également changé, passant de longues vacances à des vacances plus courtes en raison des progrès technologiques et des contraintes de temps. Aujourd’hui, les voyageurs sont souvent de retour avant même que les cartes postales n’arrivent. La nécessité de prendre des photos qui plairont aux amis et à la famille, et les millions de comptes sur Facebook ou Instagram ont entraîné une baisse du nombre de cartes postales achetées. Selon le Telegraph, 20 millions de cartes postales étaient achetées au Royaume-Uni il y a 26 ans, contre seulement 5 millions en 2017. En conséquence, le plus ancien éditeur de cartes postales de Grande-Bretagne, J. Salmon, a fermé en décembre 2017, après 140 ans, en raison de la baisse des ventes et de l’augmentation de la concurrence étrangère. Selon une étude récente menée à Londres, la carte postale est l’une de ces formes de communication traditionnelles qui perd de sa popularité. Une entreprise britannique, O2 Travel, a interrogé 2 000 personnes sur leurs habitudes de communication en vacances au cours des 20 dernières années. D’après les résultats de l’enquête, l’avenir de la carte postale semble bien plus sombre. Parmi les personnes interrogées, l’étude a révélé ce qui suit :
  • 16 % des personnes interrogées envoient des cartes postales pendant leurs vacances.
  • 45 % n’avaient jamais envoyé de carte postale auparavant.
  • 60 % utilisent des SMS pour tenir les gens au courant de leur voyage.
  • 34 % utilisent Facebook pour les mises à jour, le téléchargement de photos.
  • 29 % utilisent le courrier électronique pour communiquer avec leurs proches.
  • 36 % estiment qu’il est trop difficile de trouver des timbres/boîtes postales.
  • 10 % craignent que le facteur lise leur carte.
L’enquête a également révélé que 55 % des jeunes (18-34 ans) étaient plus susceptibles d’envoyer une carte postale que leurs aînés. Cela est peut-être lié à la montée d’autres facteurs plus « rétro », comme la popularité grandissante des appareils photo Polaroid et l’amour des souvenirs de scrapbooking.

Les conséquences du déclin

Les cartes postales étaient un excellent moyen pour les lieux touristiques d'exploiter les opportunités de générer des revenus en développant un modèle commercial qui offre au client une expérience exceptionnelle, l’encourageant à acheter des souvenirs du lieu. C’est important dans les pays en développement comme le Mexique, pour lesquels le tourisme a un important impact sur leur économie, ainsi que pour la longévité des petites entreprises dans les pays développés comme la France. Ce déclin a touché les bureaux de poste du monde entier. Les ventes de timbres ont diminué par millions au cours de la dernière décennie, rien qu’aux États-Unis. Elle affecte également les revenus des vendeurs de souvenirs locaux, en réduisant leurs revenus et leur pouvoir d’achat. En réponse à l’évolution de la demande, de nombreuses entreprises de cartes postales comptent désormais sur l’impression pour leurs galeries et expositions. Cette tendance était destinée à se produire. Tant les entreprises que les vendeurs de ce secteur devraient s’adapter à ces changements et explorer d’autres utilisations de leurs ressources.

La carte postale va-t-elle disparaître ?

Il fut un temps où des vacances signifiaient que vous seriez déconnecté du monde pendant une courte période, incapable de recevoir les nouvelles de chez vous ou de parler avec vos amis et votre famille. Cette époque est révolue depuis l’arrivée des smartphones. Non seulement vous transportez un journal quotidien dans votre téléphone, mais vous avez aussi un appareil photo et un système d’enregistrement vidéo intégrés. Il est si facile de prendre une photo et de l’envoyer dans le cyberespace en quelques secondes qu’il semble presque inutile de se déplacer pour trouver, écrire et envoyer une carte postale. Les formes de communication plus traditionnelles, comme les cartes postales, appartiendront-elles bientôt au passé ? On peut en douter. Même si l’industrie de la carte postale continue à connaître un déclin dans son utilisation, il est peu probable que tout le monde y renonce aussi facilement. Si les messages en images, les vidéos et les SMS sont tous beaucoup plus efficaces et interactifs, la plupart de gens apprécieront toujours la sensation plus personnelle de recevoir une carte postale, même s’ils savent déjà ce qu’elle dira.

Les cartes postales

Cartes panoramiques

Depuis les débuts des cartes postales, les cartes panoramiques ont été le pilier du domaine de la collecte. Les gens ont toujours collectionné et échangé les cartes de leurs villes natales et des endroits qu’ils avaient visités. Les cartes postales panoramiques offrent une référence historique aux bâtiments, aux rues et même aux villes qui n’existent peut-être plus ou qui ont considérablement changé au fil du temps. Même les vues prises à l’époque du photochrome pourraient ne plus avoir la même apparence. Les cartes panoramiques anciennes apportent une grande contribution à l’histoire sociale de l’époque, en évoquant les premières formes de voyage et les débuts du télégraphe, du téléphone et des lignes électriques. Les messages sur ces cartes nous donnent un aperçu de l’image ou des ressentis de l’époque.

Les cartes de vœux

La carte de vœux est presque aussi simple que la carte panoramique des époques précédentes, mais elle a perdu sa popularité à la fin de cette époque. Noël, Pâques, les anniversaires et la plupart des autres fêtes et occasions spéciales étaient bien représentés sur ces cartes. Les cartes de vœux étaient imprimées en utilisant des techniques de gaufrage complexes, des œuvres d’art de très haute qualité, de meilleures encres, des procédés lithographiques coûteux et même des ajouts de paillettes, de rubans, de la soie et des plumes.

Les cartes historiques

Les cartes historiques sont imprimées pour commémorer des événements tels que la guerre, les problèmes sociaux, les expositions, les défilés, les couronnements, la politique, etc. Ces cartes ont une valeur inestimable pour le collectionneur. Ce domaine est très étendu et offre de nombreuses possibilités à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire du XXe siècle. Ce type de carte est souvent constitué d’une véritable photographie dont peu d’exemplaires sont proposés à la vente. Cela est particulièrement vrai pour les cartes de catastrophes représentant des inondations, des incendies, des épaves. Le plus souvent, la signification historique d’une carte provient du message écrit par l’expéditeur.

Les cartes artistiques

La carte artistique est probablement la catégorie la plus importante des cartes postales anciennes. Contrairement à la carte panoramique ou à la carte de vœux, la plupart de ces cartes étaient des cartes spécialisées lorsqu’elles ont été imprimées. Dans la plupart des cas, elles avaient un prix beaucoup plus élevé. Cette rareté, combinée à l’habileté de l’artiste de cette époque, rend ces cartes très populaires auprès des collectionneurs d’aujourd’hui. Le marché des cartes postales, dans la première décennie de ce siècle, était une très grande entreprise. Ce marché en plein essor a attiré les meilleurs artistes de l’époque, créant une richesse matérielle de très haute qualité dans le monde de l’art. À cette époque également, certains éditeurs allemands produisaient une série de reproductions d’art « Old Master ». L’intensité et la profondeur des couleurs de ces cartes étaient sans précédent, car ils ne faisaient pas de concessions sur la qualité de l’impression.

Les cartes photographiques

Elles sont également reconnues comme des cartes artistiques. Ce sont de véritables œuvres d’art photographique de belles femmes, d’enfants, d’amoureux, etc. elles étaient le plus souvent teintées à la main dans les moindres détails et dans des couleurs qui défient presque toute description. Les techniques de photo-matage, qui permettaient de transformer les photos en créations artistiques originales, étaient également très populaires.

La carte virtuelle

La carte électronique ou ecard est comme une carte postale ou une carte de vœux, à la seule différence qu’elle est créée sur un support numérique et non sur du papier ou d’autres supports traditionnels. Les cybercartes peuvent être envoyées à un ou plusieurs destinataires à la fois, généralement par courrier électronique. Cette solution est considérée comme étant plus écologique, comparativement aux cartes traditionnelles en papier. Les cartes virtuelles sont également reconnus comme étant plus respectueuses de l’environnement, car leur empreinte carbone est généralement plus faible que celle des cartes postales. Les cartes virtuelles sont des contenus numériques, ce qui les rend beaucoup plus polyvalentes que les cartes postales traditionnelles. Elles peuvent par exemple être envoyées à plusieurs personnes à la fois ou être entièrement personnalisées par l’expéditeur. Elles peuvent être enregistrées sur n’importe quel ordinateur ou appareil électronique ou même visualisées sur un téléviseur, ce qui explique l’émergence des cartes électroniques vidéo.

Comment envoyer une carte virtuelle ?

Choisissez une carte virtuelle gratuite parmis toutes nos catégories puis sélectionner un mode d'envoi : par email, par facebook, par SMS ou whatsapp. L'envoi d'une cybercarte est gratuit.

Les cartes de vœux virtuelles

Les cartes de vœux virtuelles, comme leurs équivalents papier, utilisent les arts visuels (images statiques ou animées ou vidéo) et offrent un espace pour l’ajout d’une note personnelle. Elles ont été le premier type de carte virtuelle à être utilisé et toujours comme leurs homologues en papier, elles envoient un message de vœux en même temps que l’art visuel. Les variantes proposées comprennent des formules de vœux prédéfinies, des formules de vœux à sélectionner et des suggestions de vœux modifiables. Vous trouverez sur joliecarte des cartes virtuelles gratuites pour tous les types d’occasion, comme les cartes pour souhaiter bonne fête (carte bonne fête) ou des cartes virtuelles pour souhaiter un joyeux anniversaire.

Les cartes virtuelles animées

Ce type de carte virtuelle musicale est réalisé à partir d'une vidéo et de la musique.

Les cartes mobiles

Avec le développement des technologies mobiles, les services de messagerie multimédias (MMS) ont gagné en popularité. Les cartes électroniques peuvent désormais être utilisées sur des appareils mobiles et des téléphones. Sur joliecarte vous pouvez envoyer vos cartes virtuelles par SMS gratuitement.

Comment envoyer une carte virtuelle ?

Pour envoyer une carte virtuelle nous vous invitons d'abord à choisir une joliecarte parmis nos catégories. Ensuite vous pouvez choisir un mode d'envoi par email ou facebook ou sms. L'envoi d'une jolie carte virtuelle est gratuit.

Comment envoyer une carte virtuelle gratuite ?

Pour envoyer une carte virtuelle gratuite il vous suffit de choisir n'importe laquelle sur Joliecarte.com car toutes nos cartes virtuelles sont gratuites.

Comment envoyer une carte virtuelle par mail ?

Pour envoyer une carte virtuelle par mail pour n'importe quelle occasion nous vous invitons à choisir une catégorie puis votre carte, ensuite nous vous invitons à sélectionnez le mode d'envoi par email. Sur joliecarte.com l'envoi est 100% gratuit.

Comment envoyer une carte virtuelle par sms ?

Pour envoyer une carte virtuelle par SMS nous vous invitons à visiter Joliecarte.com avec votre smartphone. En effet l'envoi d'une jolie carte virtuelle par SMS est gratuit mais cela utilise votre propre forfait téléphonique pour envoyer le SMS. Ce service est disponible sur smartphone ios(apple) et android(google) uniquement.

Comment envoyer une carte virtuelle sur facebook ?

Pour envoyer une carte virtuelle par facebook il vous suffit de choisir votre carte virtuelle puis de sélectionner le mode d'envoi par facebook et personnaliser votre carte. Ensuite vous serez redirigez directement sur facebook, il vous suffit alors de choisir si vous souhaitez que votre carte soit affichée sur votre mur, celui de vos amis ou bien encore un envoi privé par messenger.

Comment faire une carte virtuelle ?

Pour faire une carte virtuelle nous vous invitons à d'abord selectionner une catégorie de carte virtuelle, puis de choisir le mode d'envoi par email,sms ou facebook. Ensuite vous pouvez ajouter votre propre message et personnaliser votre carte virtuelle. Sur joliecarte.com l'envoi d'une carte virtuelle est gratuit.